1

   

3

  

Il y a quelque chose d'aérien chez Claudio Zaretti : est-ce sa voix, planante, la virtuosité bluffante de sa guitare ? Auteur-compositeur-interprète, il apporte un soin important à ses mélodies, entêtantes, de 'Utopie, Utopia' à 'Toi qui écoutes' (un classique). Alors un public l'aime, le suit, l'apprécie, l'acclame. La dernière de son tour de chant estival au théâtre parisien Ze Artist le 27 août dernier était émouvante. Un beau petit théâtre, plutôt bien situé, avec régie lumières au point – et oui, ça compte-, un chanteur, sa guitare, son univers, et nous voilà embarqué pour une heure et quart. Emotion perceptible des gens quand il évoque son chien, trop tôt disparu. Ils sont rares les artistes à évoquer le rapport à l'animal, on pense à Jean Ferrat et son 'Ouralou'. Ce qui frappe, c'est la qualité d'interprète, voire de comédien du chanteur, une assurance acquise au fil des années sans aucun doute. 

Claudio Zaretti nous emmène dans une sorte de voyage permanent, solaire mais non aseptisé, pas de fausse nostalgie chez lui. Mais de la profondeur. Et dès le début du concert, on est conquis. Comme tout concert qui se respecte, il y a des moments de grâce totale. C'est lorsqu'il invite le violoniste Guillaume Antonini à monter sur scène et l'accompagner sur trois titres, dont une reprise de Ferré, 'Est-ce ainsi que les hommes vivent'. On sent la complicité entre les deux artistes, le côté intuitif et fluide de leurs harmonies combinées. Et on est séduit par une telle beauté – et en colère aussi contre ceux qui auront raté cela, mais c'est une autre histoire. Les 'bravo' sont mérités. 

A la fin du concert, Claudio Zaretti remercie le public d'être venu le voir durant le mois d'août dans ce théâtre parisien réduit mais plutôt connu. Il insiste aussi pour remercier les musiciens et fait une brève allusion à la solidarité entre artistes, ce qui est plutôt rare (dans le public, on notera la présence du chanteur Jann Halexander).

 Le concert s'est écoulé sans qu'on ait vu le temps passer. On a hâte de retrouver notre artiste dans d'autres salles, on espère des concerts pour lui en province, ailleurs même qu'en France, ce serait mérité, amplement. Son site officiel est impeccable, pour qui veut se renseigner sur son actualité. D'ailleurs, on signale des prolongations le 24 septembre et le 1er octobre au théâtre Ze Artist. Allez-y ! 

Encore une fois, bravo et surtout...merci !

2

4

 

Claudio Zaretti Toi qui écoutes (Clip Officiel)