L'Atelier du Verbe a une jolie réputation dans le milieu culturel, sans doute le côté chaleureux du lieu et son emplacement. Et c'est dans ce lieu que Jann Halexander  se produit le 25 janvier prochain. Il interprétera la chanteuse québécoise Pauline Julien à sa manière.

Jann Halexander by ROZENN DOUERIN, 31 janvier 2018, A NOS TENDRESSES

 

Jann Halexander, ce 25 janvier, vous proposez un spectacle autour de Pauline Julien. Pour un auteur-compositeur comme vous, n'est-ce pas bizarre de s'attacher à la mémoire d'une femme qui fut surtout une interprète ?
Alors c'est curieux Pauline Julien a laisse l'image d'une chanteuse interprète alors qu'elle a écrit nombreux de ses textes. Ecrit ou co-écrit, je pense à 'L'âme à la tendresses', 'As-tu deux minutes', 'L'étranger', 'La litanie des gens gentils', 'Urgence d'amour' etc...Ce n'est pas courant, je le conçois, d'interpréter un artiste interprète mais justement certaines chansons qu'elle a interprété, elle leur a donné corps, elle leur a donné vie à tel point qu'on pourrait penser qu'elle en est l'auteure. C'est sa grande force. Quand j'entends 'Gros Pierre', 'Ah que l'Hiver', je ne pense pas à Gilles Vigneault, que j'adore pourtant, non je pense à Pauline Julien. Et à une partie de mon enfance à Ottawa. 

Pauline Julien - As tu deux minutes

Pauline Julien - L'âme à la tendresse

Afronight avec Jann Halexander 14/02/18

Les fidèles - de plus en plus nombreux et de plus en plus fidèles - qui vous suivent apprécient les spectacles originaux et complètement différents que vous donnez chaque mois, depuis septembre, au Théâtre atelier du Verbe (Paris 14). Mais - attention, provocation ! - là, quand même... Pauline Julien, n'est-ce pas ringard ?
Oui. Je suis impressionné par les fidèles qui viennent et reviennent. C'est émouvant. Je chante pour les gens, pas pour moi. En tout cas je cherche l'interaction, le partage. J' espère que ça va durer. Est-ce que Pauline Julien c'est ringard ? Pour les jeunes cons, sûrement. Pour les vieux cons qui jouent aux jeunes cons aussi je suppose. Mais ringard ou ringard ou pas, je m'en contrefous. Ce qui compte c'est si j'aime, si je trouve ça beau, si cela me transporte. A vrai dire Ringard ne fait pas partie de mon vocabulaire. Vous parlez à quelqu'un qui écoute Dalida, Anne Sylvestre, Abba et Catherine Ribeiro, ne l'oubliez pas. Mon souci c'est l'existence des chansons. Elles doivent voyager, toucher le plus de gens possible de gens différents. Je suis heureux d'avoir permis à des africains, des antillais de découvrir Pauline Julien, Anne Sylvestre. Je ne dis pas que c'est simple. Mais cette démarche est nécessaire pour exister, d'aller vers le public dans sa globalité, de ne pas viser spécialement un public qui n'écouterait 'que' ce type de chansons. 

Jann Halexander chante Pauline Julien 'LA SOLITUDE ENCORE'

Jann Halexander - Le Marginal - Réédition Anniversaire


Vous venez de rééditer un album vieux de dix ans, avec un succès impressionnant, notamment côté streaming et achats dématérialisés. Avec ce spectacle, c'est l'opposé : vous chantez une grande dame qui illustre la chanson "à l'ancienne". Comment vivez-vous cette dichotomie entre vos deux facettes, l'artiste 2.0 et le chanteur "à textes" qui se produit volontairement dans de petites salles, "comme c'est qu'on f'sait dans l'bon vieux temps" ?
 
Volontairement je chante dans des petites salles mais pas systématiquement (je précise que je ne crois pas au bon vieux temps). A vrai dire j'ai chanté dans des jauges très variées depuis mes débuts, de 50 à 1000 places, je ne suis pas un chanteur estampillé 'salle intime' etc. C'est vrai que sur plusieurs mois, je peux faire l'équivalent d'un Café de la Danse - salle que je connais bien, c'est pourquoi je la cite. Pauline Julien pour moi est une chanteuse très éclectique. Tantôt diseuse, tantôt rockeuse, soucieuse de son image, de ses tenues, du graphisme de ses pochettes. Soucieuse de ce qui l'entourait, de l'actualité. Elle vivait vraiment en phase avec son époque. Bref, elle était moderne. Et elle aimait le succès. Elle aimait les salles pleines, chanter à la télévision.  Je suis un artiste 2.0 dans le sens où je vis avec mon époque, je l'assume pleinement, j'apprécie internet, j'apprécie quand je passe à la télévision même si c'est rare, j'apprécie la reconnaissance, j'apprécie quand de temps en temps quelqu'un se demande dans la rue si je suis  chanteur, j'apprécie les réseaux sociaux utilisés à bon escient. Mais accepter cette modernité ne signifie pas se renier, qu'il s'agisse de mon répertoire ou des chansons du répertoire général. C'est beau quand des spectateurs prennent des photos et des courtes vidéos de moi chantant 'L'âme à la tendresse' pour ensuite les partager sur instagram, facebook, whatsapp en 2018. La boucle est bouclée. Peut-être pour certains je fais le grand écart, mais je ne vis pas cette dichotomie dont vous parlez. 

Web Pauline Julien

 Jann Halexander chante Pauline Julien

25/01/2019

Atelier du Verbe, Paris